#

Déclaration conjointe des ministres des Affaires étrangères de la République islamique d'Iran, de la Fédération de Russie et de la République de Turquie sur la Syrie, 18 décembre 2018, Genève

Les ministres des Affaires étrangères de la République islamique d’Iran, de la Fédération de Russie et de la République de Turquie, garants du format d’Astana, ont tenu une réunion trilatérale et des consultations avec l’Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations unies pour la Syrie, Staffan de Mistura, à Genève le 18 décembre 2018.

Les ministres:

1. ont présenté les résultats positifs de leurs consultations avec les partis syriennes sur la composition du Comité constitutionnel;

2. ont réaffirmé leur détermination à faciliter le début des travaux de la Commission constitutionnelle en élaborant ses principes généraux et directeurs par le biais d'une interaction avec les parties syriennes et l'Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations unies pour la Syrie, sur la base duquel une procédure garantissant que son travail soit efficace et durable soit déterminée. Le travail de la Commission constitutionnelle devrait être régi par un sens du compromis et un engagement constructif visant à parvenir à un accord général de ses membres, ce qui permettrait au résultat de recevoir l'appui le plus large possible du peuple syrien;

3. ont convenu de faire des efforts pour convoquer la première session du Comité constitutionnel à Genève au début de l'année prochaine;

4. ont expriment leur conviction que ces pas déboucheront sur le lancement d'un processus politique viable et durable, dirigé et contrôlé par les Syriens et facilité par les Nations unies, conformément aux décisions du Congrès du dialogue national syrien à Sotchi et à la résolution 2254 du Conseil de sécurité des Nations unies;

5. ont réaffirmé leur ferme attachement à la souveraineté, indépendance, unité et intégrité territoriale de la République arabe syrienne et ont souligné que ces principes devaient être respectés par toutes les parties.