#

QR-48, 10 juillet 2019, Déclaration du Porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Hami Aksoy, en réponse à une question concernant la déclaration faite le 9 juillet par la Porte-parole du département d'Etat des Etats-Unis, Morgan Ortagus, sur l'acquisition par la Turquie du système de défense aérienne S-400

La déclaration faite le 9 juillet par la Porte-parole du Département d'Etat des Etats-Unis sur notre acquisition du système de défense aérienne S-400 n'est pas conforme au contenu et à l'esprit de la rencontre entre les deux présidents lors du sommet du G20.

Les conditions qui ont amené la Turquie à acquérir le S-400 sont bien connues. Le président Trump l'a confirmé lors du sommet du G20 et a clairement indiqué que notre pays n'avait pas été traité équitablement.

Dès le début, la Turquie a fait preuve d'une approche transparente en la matière. Nous avons proposé de créer un groupe de travail technique, qui pourrait inclure l'OTAN, dans le but de répondre aux préoccupations des Etats-Unis concernant les effets potentiels du système S-400 sur les F35. Toutefois, notre proposition est restée sans réponse jusqu'à présent.

Nous appelons les Etats-Unis à s’abstenir de prendre des mesures erronées, qui nuiraient aux relations, en excluant la diplomatie et le dialogue.