#

QR-30, 30 avril 2020, Déclaration du porte-parole du ministère des Affaires étrangères Hami Aksoy, en réponse à une question sur la déclaration du 30 avril 2020 du ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale des Émirats arabes unis contre la Turquie

La déclaration faite aujourd'hui par le ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale des Émirats arabes unis (EAU) est une tentative de dissimuler les politiques hypocrites d'un pays qui apporte toute sorte de soutien aux putschistes.

La Turquie a toujours respecté l'unité politique et l'intégrité territoriale des pays arabes et, avec cette compréhension, s'est rangée du côté de la légitimité et a soutenu les efforts en vue d'une solution politique en Libye. Nous poursuivrons cette position de principe.

Les accusations laides et infondées du gouvernement des EAU contre la Turquie sont, en fait, le résultat d'une arrière-pensée visant à cacher ses propres activités destructrices. Depuis des années, les EAU fournissent aux putschistes en Libye des armes, du matériel militaire et des mercenaires.

Les actions de distorsion des EAU sur la paix, la sécurité et la stabilité non seulement en Libye, mais aussi au Yémen, en Syrie et dans toute la région, y compris la Corne de l'Afrique, sont bien connues de la communauté internationale. Dans ce contexte, le soutien apporté par les EAU aux groupes terroristes, en particulier Al-Shabaab, et aux activités séparatistes au Yémen n'est pas un secret.

Nous invitons le gouvernement des EAU à renoncer à son attitude hostile envers la Turquie et à connaître sa place.

Nous soulignons à nouveau que la stabilité et la sécurité de la région peuvent être obtenues en soutenant l'accord politique libyen et le gouvernement légitime d'entente nationale, et non les milices illégitimes qui prennent aveuglément pour cible les civils.