#

QR-27, 19 avril 2019, Déclaration du Porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Hami Aksoy, en réponse à une question concernant l’entretien du président français Macron avec une délégation des soit-disant « Forces démocratiques syriennes »

Nous condamnons l’entretien du président français, Emmanuel Macron, avec une délégation des soi-disant « Forces démocratiques syriennes » (FDS), dominées par le PYD/YPG, l’extension syrienne de l’organisation terroriste PKK. Cette tentative visant à conférer une pseudo-légitimité aux extensions de l'organisation terroriste est un pas tout à fait incorrect qui ne respecte pas l'esprit d'alliance.

Nous rappelons une fois de plus qu’il est important de ne pas permettre la promotion d’agendas ciblant l’unité politique et l’intégrité territoriale de la Syrie et que la Turquie ne s’abstiendra pas de prendre les mesures qu’elle jugera nécessaires pour assurer sa sécurité nationale.