#

QR-22, 3 Avril 2019, Déclaration du Porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Hami Aksoy, en réponse à une question concernant la déclaration du porte-parole du département d'État des États-Unis sur les élections locales en Turquie

La Turquie est un État démocratique régi par la primauté du droit. Les élections locales du 31 mars se sont déroulées pacifiquement dans un climat démocratique et transparent. Il est essentiel que la volonté des électeurs se reflète dans les urnes et que chacun respecte les efforts juridiques et démocratiques déployés dans ce contexte.

La légitimité des élections vient de la volonté du peuple. Le Conseil électoral suprême est la seule autorité à déterminer comment cette volonté se manifeste aux urnes, et à évaluer et finaliser le processus par rapport aux objections.

Aucun pays n'a le pouvoir d'intervenir dans les résultats des élections d'un autre pays d'une manière contraire à la loi et à la démocratie, et, de se considérer comme la source de légitimité des résultats. Les approches et les habitudes antidémocratiques ne peuvent, en aucun cas, occulter la maturité démocratique de la Turquie.

Le peuple turc a démontré son attachement à la démocratie par une forte participation aux élections locales du 31 mars. D'autre part, le choix des citoyens en faveur de la stabilité et de la confiance a également été confirmé par les résultats du scrutin.