#

QR-14, 15 mars 2019, Déclaration du Porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Hami Aksoy, en réponse à une question concernant le communiqué du ministère des Affaires étrangères de la Grèce à propos des déclarations du Président de la République de Turquie sur la mer Égée

Le communiqué publié aujourd'hui par le ministère des Affaires étrangères de la Grèce concernant les activités militaires de la Turquie dans la mer Égée a été inconcevable et jugé étrange en raison de son contenu et de la date choisie pour sa publication. La Turquie est d'avis que la libre utilisation de l'espace aérien international en mer Égée ne devrait pas constituer une question litigieuse entre les deux pays. Quant à la Grèce, elle revendique dix miles d’espace aérien au-delà de six miles d’eaux territoriales, ce qui est en contradiction flagrante avec le droit international. Cela étant, le fait que la Grèce perçoive comme une menace les vols de la Turquie, qui sont conformes au droit international, et qu’elle les présente comme des violations n'est en aucun cas compatible avec la solidarité de l'Alliance et les relations de bon voisinage.