#

No: 95, 10 avril 2019, Communiqué de presse concernant la motion de la chambre des députés de l'Italie demandant la reconnaissance des événements de 1915 en tant que génocide par le gouvernement italien

La motion adoptée le 10 avril 2019 par la Chambre des députés de l'Italie constitue un nouvel exemple de l'utilisation des revendications arméniennes pour des intérêts politiques nationaux. Nous condamnons cette motion dans les termes les plus vifs.

Il n’est pas surprenant que cette motion ait été rédigée par le parti Lega, dirigé par Matteo Salvini, qui s’engage à saboter les relations entre la Turquie et l’Italie.

Ce qui est surprenant et troublant, c'est que la Chambre susmentionnée ait été instrumentalisée dans la pièce mise en scène par le parti Lega, qui vise à renforcer sa position lors des élections au Parlement européen.

En réalité, les revendications arméniennes sont continuellement avancées avant les élections ou dans le contexte des attitudes antiturques, ce qui révèle clairement la nature politique de ces revendications et leur incompatibilité avec les faits historiques. Ces efforts n'apportent aucun avantage à aucun partie et ils obstruent également la voie de toutes les initiatives bien intentionnées et tournées vers l'avenir.

Il est inévitable que cette motion ait des répercussions diverses sur nos relations avec notre partenaire stratégique, l'Italie, avec laquelle nous avons des liens historiques et des relations commerciales considérables.

Comme toutes les autres initiatives politisant l'histoire, cette motion est nulle et non avenue pour la Turquie.