#

No: 40, 5 février 2020, Communiqué de presse concernant la participation des meneurs du PKK à un événement au Parlement européen le 5 février 2020

Un évènement scandaleux qui s’est tenu aujourd'hui (5 février 2020) au Parlement européen avec la participation des meneurs et des partisans de l’organisation terroriste PKK a donné lieu à la propagande du terrorisme et à des menaces inappropriées visant la Turquie et notre Président.

Permettre aux meneurs du PKK, qui est également répertoriée par l'UE comme une organisation terroriste, de participer à un événement au Parlement européen et d’y faire l’éloge du terrorisme équivaut à soutenir ouvertement le terrorisme.

Nous condamnons fermement cet événement officieux qui méconnaît également le principe de la lutte contre les organisations terroristes sans discrimination.

Permettre cet événement viole la directive 2017/541 de l'UE relative à la lutte contre le terrorisme et la décision du bureau de la présidence du Parlement européen du 2 octobre 2017; cela contredit donc les directives de l'UE.

D'autre part, il a été observé que l’arrêt injuste de la Cour suprême de Belgique concernant l'affaire Ariadna a encouragé certains cercles du Parlement européen à soutenir le terrorisme. Nous attendons de la Belgique qu'elle accomplisse sans délai les travaux législatifs nécessaires afin de rendre sans effet l’arrêt susmentionné et qu’elle coopère avec la Turquie dans la lutte contre le terrorisme.

Nous appelons les institutions de l'UE et les États membres de l'UE à se tenir ferme contre les organisations terroristes et à renoncer à prendre les terroristes sous leurs ailes.