#

No: 305, 20 octobre 2019, Communiqué de presse concernant les allégations contenues dans le rapport d’Amnistie internationale sur l'opération Source de paix

Nous rejetons totalement les allégations sans fondement contenues dans le rapport d’Amnistie internationale sur l’Opération Source de paix.

Nous considérons ces allégations sans fondement comme faisant partie d’une campagne de diffamation en cours contre nos efforts pour contrer la menace terroriste émanant de la Syrie et visant à la sécurité nationale de la Turquie.

L’opération Source de paix est une opération antiterroriste menée contre l’organisation terroriste PYD/YPG, qui menace la sécurité nationale de la Turquie et l’intégrité territoriale de la Syrie en poursuivant un programme séparatiste.

Au cours des phases de planification et d'exécution de l'opération, seuls les éléments terroristes PYD/YPG et leurs cachettes, abris, emplacements, armes, véhicules et équipements sont visés. Toutes les mesures nécessaires sont prises pour éviter tout préjudice aux civils et aux infrastructures civiles.

Nous voudrions saisir cette occasion pour rappeler que l’Armée nationale syrienne qui soutient l’opération a déjà mis en place un comité d’enquête chargé d’examiner les cas présumés de pertes civiles imputables à ses propres éléments.

Les liens entre PYD/YPG et le PKK, reconnu comme une organisation terroriste également par l'UE et l'OTAN, ainsi que ses crimes et ses violations ont été documentés à plusieurs reprises. Nous invitons Amnistie internationale à examiner ces études réalisées par des organisations internationales indépendantes, y compris elle-même.