#

No: 221, 22 août 2018, Communiqué de presse concernant l'approbation par le Conseil d'État grec de la décision d'accorder l'asile au putschiste Süleyman Özkaynakçı

Le Conseil d'Etat grec a de nouveau apposer sa signature sur une décision scandaleuse en rejetant l'objection du gouvernement grec à la décision d'accorder l'asile à Süleyman Özkaynakçı, l'un des coupables de la tentative de coup d'Etat du 15 juillet.

Cette décision non seulement viole les obligations internationales de la Grèce en matière de lutte contre le terrorisme, mais constitue également une violation des dispositions de la Convention de Genève de 1951 relative au statut des réfugiés.

En rejetant l'extradition des traîtres putschistes, la Grèce a préparé le terrain pour de telles décisions, qui portent atteinte à la conscience de la nation turque.

Les autorités grecques ne devraient plus permettre à leur pays d'offrir un refuge sûr aux traîtres putschistes en utilisant comme excuse leur système judiciaire, ce qui viole même les obligations internationales de la Grèce par l’adoption de décisions illégales.