#

QR-79, 21 décembre 2019, Déclaration du Porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Hami Aksoy, en réponse à une question concernant la déclaration du procureur de la Cour pénale internationale

Nous nous félicitons de la déclaration du procureur de la Cour pénale internationale, Fatou Bensouda, selon laquelle il existe une base raisonnable pour conclure que des crimes de guerre ont été commis par Israël en Cisjordanie occupée, y compris Jérusalem-Est et Gaza, et qu'il est nécessaire d'ouvrir une enquête sur ces actes.

Afin de mettre fin à l'injustice qui sévit depuis des décennies en Palestine, il est essentiel de fournir une protection internationale aux Palestiniens et de tenir Israël responsable de ses violations des droits de l'homme et de ses crimes. Sinon, Israël continuera de commettre ces crimes avec un sentiment d'impunité, qui est renforcé par le soutien inconditionnel de certains pays tiers.

À cet égard, nous encourageons la Cour pénale internationale à ouvrir une enquête sur cette question et appelons l'ensemble de la communauté internationale à soutenir les mesures à prendre à cette fin.

Les déclarations de certains pays, qui ont continué et continuent d'être complices d'Israël dans ses violations du droit international, n'ont donc aucune valeur.