#

QR-70, 2 novembre 2018, Déclaration du Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères, Hami Aksoy, en réponse à une question concernant la décision de lever les sanctions à l'encontre du Procureur général et du Secrétaire à la Sécurité intérieure des États-Unis

Conformément au principe de réciprocité constituant l'essence des pratiques diplomatiques, nous avions réagi de la même manière lorsque le Département du Trésor des États-Unis avait imposé des sanctions contre le Ministre de l'Intérieur, Süleyman Soylu, et le Ministre de la Justice, Abdülhamit Gül, le 1er août 2018. Nous avions donc imposé des sanctions contre le Procureur général des États-Unis, Jeff Sessions, et la Secrétaire à la sécurité intérieure des États-Unis, Kirstjen M. Nielsen.

Parallèlement à la décision du Département du Trésor des États-Unis de lever lesdites sanctions à l'encontre du Ministre de l'Intérieur, Süleyman Soylu, et du Ministre de la Justice, Abdülhamit Gül, nous avons également décidé de lever les sanctions à l'encontre du Procureur général des États-Unis, Jeff Sessions et la Secrétaire à la sécurité intérieure des États-Unis, Kirstjen M. Nielsen, pour ce qui suit:

L'interdiction d'entrée en Turquie,

Le blocage de leurs avoirs dans notre pays,

L'interdiction pour toute personne physique ou morale en Turquie de conclure tout type de transaction financière ou d’interaction commerciale avec les susmentionnés.