#

QR-49 11 juillet 2019, Déclaration du Porte-parole du Ministère des affaires étrangères, Hami Aksoy, en réponse à une question concernant certaines allégations publiées dans la presse sur le plateau continental et les îles

Récemment, des allégations infondées ont été publiées dans certains organes de presse affirmant que « la Turquie a perdu plus de quatre-vingt-douze mille kilomètres carrés de plateau continental et sa souveraineté sur certaines îles par une lettre soumise aux Nations Unies le 18 mars 2019 ».

Ces allégations dénuées de fondement, basées sur une profonde ignorance ou une distorsion intentionnelle des faits, ne reflètent en aucune façon la vérité. Notre gouvernement est déterminée à protéger les droits et intérêts légitimes de la Turquie sur son plateau continental en Méditerranée orientale, découlant du droit international. A cet égard, notre position sur les limites du plateau continental turc a été enregistrée auprès des Nations Unies à des occasions appropriées depuis 2004. Il n'y a pas de changement dans cette position, qui est une politique nationale de l'État.