#

QR-1, 2 janvier 2020, Déclaration du porte-parole du Ministère des affaires étrangères, Hami Aksoy, en réponse à une question concernant la signature de l'accord sur le projet EastMed

La signature de l'accord sur le projet de gazoduc EastMed est le dernier exemple de mesures futiles, visant à exclure la Turquie et la RTCN de la région. Tout projet ignorant la Turquie, qui possède le plus long littoral de la Méditerranée orientale, et les Chypriotes turcs ayant des droits égaux sur les ressources naturelles de l'île de Chypre, ne peut aboutir. Nous attirons une fois de plus l'attention de la communauté internationale sur ce fait.

La Turquie est la voie la plus sûre et la plus commercialement viable pour l'utilisation des ressources naturelles de la Méditerranée orientale et leur transfert vers les marchés de consommation en Europe, y compris la Turquie. Le refus de coopérer avec nous et avec les Chypriotes turcs en dépit de ce fait est en fait une manifestation directe de la poursuite par certains pays de motivations politiques futiles au lieu d'une coopération. Nous rappelons aux propriétaires du projet que des plans aussi sordides continueront à échouer à l'avenir, comme ils l'ont fait dans le passé.