#

QR-10, 13 février 2020, Déclaration du porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Hami Aksoy, en réponse à une question concernant la résolution adoptée par le Parlement du régime syrien sur les événements de 1915

La résolution adoptée aujourd'hui (13 février) par le Parlement du régime syrien reconnaissant les événements de 1915 comme un soi-disant génocide est en soi-même un exemple sinistre. C'est l'image de l'hypocrisie d'un régime s’étant livré pendant des années à toutes sortes de carnages envers son propre peuple, y compris les enfants, ayant provoqué le déplacement de millions d'entre eux et qui est également connu pour sa dextérité dans l'utilisation des armes chimiques.

La tragédie humanitaire que ce régime a provoquée se poursuit encore avec l'une des plus grandes catastrophes de l'histoire dont notre frontière a été le témoin.

Le fait que ce régime cruel, ayant perdu sa légitimité internationale, prétende être à l'origine de ces revendications sans fondement, est un indicateur clair de la mentalité tordue qui se cache derrière elles.