#

No: 67, 20 mars 2019, Communiqué de presse concernant la condamnation de Radovan Karadzic, ancien président et commandant suprême des forces armées de l'entité de la Republika Srpska des forces armées de la Bosnie-Herzégovine, à une peine de réclusion à perpétuité

Le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) avait statué que Radovan Karadzic, ancien président et commandant suprême des forces armées de l’entité de la Republika Srpska de la Bosnie-Herzégovine, avait commis le génocide et des crimes contre l'humanité, et que les forces serbes avaient violé les lois et les coutumes internationales pendant le conflit armé en Bosnie-Herzégovine entre 1992 et 1995. Alors que le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie avait condamné Karadzic à quarante ans de prison, Karadzic avait fait appel de cette décision.

Radovan Karadzic a été condamné à une peine de réclusion à perpétuité dans le jugement final prononcé aujourd'hui par le mécanisme résiduel international pour les Tribunaux pénaux, qui mène les procédures restant du TPIY.

Bien que cette sentence ne soulage pas l'agonie de nos frères et sœurs bosniaques massacrés, c'est une bonne décision pour la manifestation de la justice.