#

No: 315, 29 octobre 2019, Communiqué de presse concernant la résolution intitulée « Affirming the United States Record on the Armenian Genocide » adoptée par la Chambre des représentants des États-Unis

Nous rejetons la résolution H.Res.296 intitulée « Affirming the United States Record on the Armenian Genocide », adoptée aujourd'hui par la Chambre des représentants des États-Unis, reflétant l'avis de cette dernière.

La résolution qui a apparemment été rédigée et publiée pour des raisons de politique intérieure est dépourvue de fondement historique ou juridique.

La résolution elle-même n'est pas juridiquement contraignante. En tant que mesure politique dénuée de sens, ses seuls destinataires sont le lobby arménien et les groupes anti-Turquie.

Si ceux qui se sentent vaincus pour ne pas être capable de prévenir l'Opération Source de paix, pensaient qu’ils pouvaient se venger de cette façon, ils se trompent lourdement car aux yeux du gouvernement et du peuple turc, cette résolution est totalement nulle et non avenue.

Il ne peut y avoir une plus grande illusion qu'une tentative de façonner l'histoire selon « l’orientation » politique d’un parlement.

La résolution, telle qu'elle est formulée, est à la fois contraire au droit américain et au droit international, dans la mesure où elle constitue une incrimination contre les principes définis dans la Convention de 1948 pour la prévention et la répression du crime de génocide. Il n'y existe pas de verdict d'un tribunal compétent en ce qui concerne les événements de 1915 établissant le crime de génocide. Au contraire, la Cour européenne des droits de l'homme a rendu un arrêt historique qui stipule que les événements de 1915 constituent un sujet légitime de débat.

Par conséquent, le débat sur les événements survenus en 1915 appartient au domaine de l'histoire et non à la politique.

Il convient de rappeler que la proposition de la Turquie concernant la création d'une Commission mixte des historiens, faite en 2005, a été rejetée par la partie arménienne.

L'administration et les politiciens américains, ainsi que le peuple américain, sont les mieux placés pour examiner les dommages que cette résolution visant à perturber les relations américano-turques inflige et infligera aux intérêts des États-Unis à un moment extrêmement fragile pour la sécurité internationale et régionale. D'autre part, il est également noté que l'attitude du gouvernement américain sur les événements de 1915 reste la même.

Sans aucun doute, cette résolution affectera négativement l’image des États-Unis auprès de l’opinion publique turque autant qu’elle ébranlera la respectabilité de la Chambre des représentants des États-Unis.

Nous croyons que les amis américains de la Turquie qui soutiennent la poursuite de l'alliance et des relations amicales remettront en question cette grave erreur et que ceux qui en sont responsables seront jugés par la conscience du peuple américain.