#

No: 24, 27 janvier 2020, Communiqué de presse concernant la Journée internationale de commémoration de l'Holocauste

L'Assemblée générale des Nations Unies a adopté une résolution, coparrainée par la Turquie, datée du 1er novembre 2005 et a désigné le 27 janvier comme « Journée internationale de commémoration de l'Holocauste ».

A l'occasion de la « Journée internationale de commémoration de l'Holocauste », nous commémorons une fois de plus avec respect les six millions de victimes juives ayant été brutalement et systématiquement assassinées par le régime nazi et ses collaborateurs, ainsi que les minorités et les groupes, notamment les Roms et les personnes handicapées, qui avaient également été visés. Nous nous souvenons avec respect des diplomates turcs ayant aidé ces victimes à fuir de cette horrible tragédie.

Les victimes de l'Holocauste, qui est un incident sans précédent dans l'histoire de l'humanité, sont commémorées dans le monde entier ainsi qu'en Turquie. La cérémonie de cette année sera organisée par l'Université d'Ankara avec la participation du Ministre de la culture et du tourisme, Mehmet Nuri Ersoy, des représentants du Ministère des affaires étrangères, du recteur de l'Université d'Ankara, d'universitaires et d'étudiants, des membres du corps diplomatique, du grand rabbin de Turquie, du président, ainsi que des membres de la communauté juive turque.

Malgré les douloureuses leçons de l'Holocauste, il est inquiétant d'observer la montée de l'antisémitisme, de la xénophobie, du racisme et de l'islamophobie dans le monde d'aujourd'hui. Il est essentiel de lutter résolument contre ces phénomènes fondés sur la haine qui constituent des menaces pour la paix, la sécurité et la stabilité mondiales.

Dans cette optique, la Turquie participe en tant que pays observateur depuis 2008 aux activités de l'Alliance internationale pour la mémoire de l'Holocauste (IHRA), ayant été créée dans le but de mener des recherches approfondies sur l'Holocauste, de commémorer dûment ses victimes et de sensibiliser les nouvelles générations à ce crime.

La Turquie a ouvert ses portes à des centaines de Juifs fuyant les persécutions nazies et aujourd'hui, elle continue d'assurer la protection de millions de personnes fuyant de la cruauté. La Turquie poursuivra ses efforts déterminées pour prévenir l'antisémitisme, l'islamophobie, le racisme, la xénophobie, la discrimination et toutes les formes d'extrémisme.