#

No: 231, 2 août 2019, Communiqué de presse concernant la réunion de haut niveau sur la Syrie tenue à Nour-Soultan les 1 et 2 août 2019

La treizième série de réunions de haut niveau sur la Syrie s'est tenue les 1 et 2 août 2019 à Nour-Soultan. L'évolution de la situation sur le terrain, en particulier dans la zone de désescalade à Idlib, et les efforts déployés pour trouver une solution politique au conflit ont été discutés lors de la réunion.

Les parties ont réitéré leur attachement au Mémorandum de Sochi du 17 septembre 2018, afin de préserver le statut de zone de désescalade d’Idlib et de stabiliser la région. Ils ont déploré le nombre croissant de pertes civiles en conséquence des attaques et sont convenus de prendre des mesures concrètes pour sécuriser leur personnel militaire dans la région. La Turquie s'est déclarée gravement préoccupée par le fait que le régime prend délibérément pour cible des civils et des infrastructures civiles sous prétexte de lutter contre le terrorisme et a souligné qu'elle s’attendait à ce que ces attaques cessent immédiatement.

Au cours de la réunion, les parties ont exprimé leur satisfaction concernant le progrès sur la création du Comité constitutionnel. Ils ont réitéré leur engagement à conclure la formation du Comité au plus tôt et à le convoquer à Genève. La Turquie a réaffirmé son soutien aux efforts en cours à cette fin, en étroite coordination avec l'opposition syrienne et les Nations Unies.

Les partis ont rejeté les agendas séparatistes qui menacent l'unité politique et l'intégrité territoriale de la Syrie, ainsi que la sécurité nationale des pays voisins. Ils ont en outre souligné leur opposition à toute tentative pour créer de nouvelles réalités sur le terrain, sous prétexte de lutter contre le terrorisme, y compris les initiatives illégitimes d'autonomie.

Le Groupe de travail sur la libération des détenus/personnes enlevées, la remise des corps et l'identification des personnes disparues s'est également réuni en marge de la réunion. La Turquie a souligné son attente que les règles de procédure du Groupe de travail soient respectées pour les futures opérations de libération mutuelle et simultanée des personnes détenues par les groupes d'opposition et le régime.

Les parties se sont félicitées de la participation pour la première fois des pays voisins, l'Iraq et le Liban, aux réunions de haut niveau sur la Syrie en tant qu'observateurs.