#

Déclaration conjointe des ministres des Affaires étrangères du MIKTA sur le terrorisme et l'extrémisme violent propice au terrorisme, 24 septembre 2019

Déclaration conjointe des ministres des Affaires étrangères du MIKTA sur le terrorisme et l'extrémisme violent propice au terrorisme, 24 septembre 2019

Nous, les ministres des Affaires étrangères du Mexique, de l'Indonésie, de la République de Corée, de la Turquie et de l'Australie (MIKTA), réitérons notre ferme condamnation du terrorisme et de l'extrémisme violent propice au terrorisme (EVPT) sous toutes ses formes et dans toutes ses manifestations, commis par n'importe qui et quel que soit son objectif. En outre, nous exprimons notre grave préoccupation concernant l'utilisation de l’internet à ces fins, notamment pour l'incitation à la discrimination et à la violence motivées par la haine, le racisme, la xénophobie et l'intolérance religieuse.

Les attaques récemment perpétrées à Christchurch et à El Paso, parmi d’autres actes odieux, soulignent la nécessité urgente d'une coopération internationale accrue et d'une action concertée pour prévenir et combattre le terrorisme et l’EVPT. Nous nous engageons et appelons à la mise en œuvre intégrale des résolutions pertinentes des Nations Unies, de la stratégie mondiale de lutte contre le terrorisme des Nations Unies, de la déclaration des leaders du G20 de Hambourg en 2017 sur la lutte contre le terrorisme, et de la déclaration des leaders du G20 d'Osaka sur la prévention de l'exploitation de l'internet pour le terrorisme et l'EVPT.

Nous restons déterminés à défendre les principes d'un cyberespace ouvert, libre et sécurisé, conformément au droit national et international et dans le respect total des droits de l'homme et des libertés fondamentales, telles que la liberté d'expression et l'accès à l'information. Nous sommes déterminés à assurer que le cyberespace ne soit pas utilisé à des fins terroristes et d'EVPT. Nous prenons note des efforts déployés dans le cadre de l'appel à l'action de Christchurch. Nous restons également attachés à la promotion des droits de l'homme et à l'élimination de toutes les formes de discrimination, de xénophobie, de racisme et d'intolérance religieuse, y compris par le biais de la coopération internationale. La nécessité de l'accès limité aux armes à feu, aux moyens et aux technologies susceptibles de causer des torts importants est un autre sujet de préoccupation partagée.

Compte tenu de l'urgence de cette question, nous appelons la communauté internationale à saisir l'occasion offerte par la 74ème session à venir de l'Assemblée générale des Nations Unies afin de renforcer la coopération multilatérale pour prévenir et combattre le terrorisme et l'EVPT.