#

Joint Statement Made By Italy, France, Germany And The Netharlands On The Greek Cypriot-EU Membership Process During The EU General Affairs Council November 9, 1998

La France, l'Allemagne et les Pays-Bas font observer que le Conseil europeen de Luxembourg a declare, le 14 decembre 1997, que I'adhesion de Chypre devait beneficier a toutes les communautes et devait concourir a la paix et a la reconciliation. Ces Etats membres constatent qu'il n'a pas ete possible jusqu'ici de progresser sur la voie d'une solution politique qui permettrait de mettre fin a la division persistante de Chypre.

La suite du processus de negotiation comportera une serie de problemes qui trouvent leur origine dans la situation specifique de Chypre. La France, l'Allemagne et les Pays-Bas estiment par consequent qu'une solution politique s'impose d'urgence, car c'est la seule voie qui permettra de resoudre ces problemes.

La France, l'Allemagne et les Pays-Bas se felicitent de l'ouverture, le 10 novembre, de negotiations sur les sept premiers chapitres de l'acquis. Ils sont toutefois bien conscients des difficultes particulieres que la situation de Chypre comporte pour les negotiations relatives a ces chapitres. Ils attirent en particulier l'attention sur le fait que la partition de l'ile pose des problemes fondamentaux pour le fonctionnement et la coherence dela PESC.